10.05.2009

Remise d'équipements sportifs aux clubs locaux

grand narbonne et les sportifs 028.jpggrand narbonne et les sportifs 002.jpg

Tout récemment, le Grand Narbonne, communauté d'agglomération, avait choisi Vinassan et son complexe socioculturel pour procéder à son opération de remise d'équipements sportifs.

Suite au succès remporté par cette opération, qui rentre dans le programme de la « communication par le sport » et lancée en 2006, Grand Narbonne l'a reconduite cette année. La collectivité se veut présente auprès du mouvement sportif des différentes  communes qui composent la communauté d'agglomération du Grand Narbonne à travers cette initiative destinée à promouvoir le territoire et son image.

Ces dotations se traduisent par une enveloppe budgétaire annuelle de 150 000 €, soit une moyenne de 2500 €  à chaque association sous forme de matériel divers (survêtements, sacs de sport, coupe-vent, vestes-coach, sweats). Au total 200 équipements ont été distribués aux clubs sportifs de Cuxac, Armissan, Coursan, Fleury, Gruissan, Ouveillan, Salles, et Vinassan.

C'est Didier Codordiou, vice-président de Grand Narbonne en charge du sport et du tourisme qui remit les équipements aux représentants des clubs dotés. Auparavant, prenant la parole il excusa Jacques Bascou, absent et rappela toute l'importance que revêt cette opération en direction des clubs sportifs de nos communes, bien souvent confrontés à des contraintes budgétaires. Près de lui se tenaient Gilbert Pla, vice-président, Didier Aldebert, maire de Vinassan, ainsi que les maires des communes concernées, ou leurs représentants, et les dirigeants sportifs visiblement satisfaits de cette réunion qui s'acheva naturellement par le verre de l'amitié servi aux couleurs des produits du terroir.

10:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

04.05.2009

Inauguration de la retenue collinaire

retenue collinaire 062.jpg

Après à peine cinq mois de travaux, le gros chantier de la retenue collinaire est aujourd'hui terminé. Le site est arboré et sécurisé par une clôture et les grilles d'accès cadenassées.

Les caractéristique de cet ouvrage ont été expliquées et détaillées. Rappelons simplement que cette retenue collinaire plus spécifiquement nommée « écrêteur de crues » a pour rôle de maîtriser les furies du ruisseau des Doms, lors de précipitations importantes et prolongées. En effet ce ruisseau reçoit les eaux de ruissellement  d'un bassin versant de 50 ha. Un débit qui peut atteindre jusqu'à 10 m3  seconde,  alors que le ruisseau dans la traversée du village a une possibilité d'absorption que de 2,8 m3. L'ensemble représente une superficie d'emprise de 6000 m2

Voici quelques jours le site à été visité et inauguré. A cette occasion, Didier Aldebert, maire et le conseil, ont accueilli M. Gilbert Pla, président  du SMDA, conseiller général,  Mme Muriel Gancia, conseillère générale de Narbonne, M. Michel Bozzarelli, conseiller général de l'Hérault, représentant ce département, M. Gérard Aval, directeur du SMDA, M. Yannick Guillou, de la DDEA de l'Aude et MM les maires de communes rattachées au Syndicat mixte du delta de l'Aude.

Au cours de la visite de l'ouvrage, les personnes présentes ont eu toutes les explications sur le rôle et le fonctionnement de la retenue. A l'issue de cette visite, Gilbert Pla, précisa « cette opération s'inscrit dans le cadre de l'action et du rôle du syndicat du delta. Son champ d'action ne doit pas se limiter uniquement à la rivière Aude, mais mettre en œuvre toutes possibilités pour protéger les autres populations, d'ailleurs un projet est à l'étude sur la commune voisine  d'Armissan. Ce n'est donc pas sans  une certaine satisfaction que je vois aujourd'hui l'aboutissement de ce projet lancé il y a 25 ans sous la municipalité de Gabriel Pech et suivi ensuite sous celle d'Osmin Camarasa, tous deux présents parmi nous, mais le site classé de la clape sur lequel a été réalisé l'ouvrage nous a imposé de grosses contraintes. » 

L'investissement est de 308 400 € HT avec un financement de 25% pour l'état, 15 % la région 40 % le département et 20 % le SMDA.

11:21 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |

02.05.2009

Un plan communal de sauvegarde contre les catastrophes naturelles

plan communal sauvegarde.jpg

Les communes susceptibles d'être concernées par des problèmes de catastrophes naturelles sont tenues d'avoir un plan communal de sauvegarde (PCS - voir édition du 03/08/08) Le Syndicat Mixte du Delta de l'Aude, très impliqué dans ce domaine avait donc mandaté la société BRL Engineering de mettre en place ce PCS. Une première réunion s'était tenue en juillet 2008, suivie de plusieurs autres pour arriver au final de ce plan qui, tout récemment fut présenté aux élus. C'est PREDICT services, filiale de météo France, d'infoterra France et de BRL, qui étudia et défini ce dossier.

Ce plan est de permettre à toutes les collectivités sensibles au risque inondation de se doter des moyens d'y faire face grâce à un service intégré et d'aide à la décision pour la gestion du risque inondation. La solution intégrée comprend l'élaboration des plans communaux de sauvegarde, une aide à la décision en temps réel pour la mise  en œuvre de ces plans et l'analyse des dégâts consécutifs à une crise. Les PCS définissent l'organisation de l'équipe municipale nécessaire pour faire face aux risques identifiés et permettre ainsi la mise en place des plans d'actions en tenant des moyens à disposition de la commune pour les prévenir et les gérer.

A l'issue de cette dernière réunion, la cellule de crise municipale fut longuement expliquée  avec le rôle de chacun suivi, l'après midi  d'un exercice grandeur réelle avec alerte.

En résumé, face à une crise importante les rôles se répartissent ainsi : en mairie, géré par le maire et deux suppléants, le PC de crise qui est en liaison avec la préfecture et les services secours et qui reçoit  les infos de trois autres postes qui sont : transmission et intendance dont le rôle est d'assurer l'interface entre la commune, la population et la coordination entre les différents postes opérationnels. La deuxième  cellule assure le suivi de la situation sur le terrain avec assistance technique, et enfin la cellule hébergement qui a en charge l'accueil des éventuels sinistrés. En cas de nécessité d'activer le PCS, tous les élus, ainsi que le  personnel de la mairie, administratif et technique sont mobilisés.

Comme il est possible de le constater, tout est mis en œuvre pour une parfaite gestion d'une catastrophe, en souhaitant ne jamais voir un tel dispositif activé.

11:41 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | | |